L’interview « Prenez-en de la graine ! » de Comète 

On se dit tout ! Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? Que faites-vous ? 

Moi c’est Bénédicte, je suis fondatrice de Comète, marque que j’ai lancée début 2019. Je suis basée à Paris mais je travaille avec des fournisseurs un peu partout en France avec lesquels je co-développe mes produits. 

Avant je travaillais dans la finance mais j’avais envie de donner du sens à ce que je faisais, faire quelque chose de bien autour de moi, à mon niveau, avoir un impact. Alors quand ma maman est devenue diabétique, j’ai eu une vraie prise de conscience sur le sucre. Tous les produits qu’on trouvait en rayon étaient trop sucrés, j’avais envie d’avoir des produits un peu comme on peut faire à la maison avec moins de sucre. 

C’est pourquoi j’ai fondé Comète, on propose des produits avec moins de sucre mais tout autant de gourmandise. Le secret se trouve dans l’équilibre de la recette. Chaque produit prend entre 9 mois et 1 an et demi en R&D pour arriver à un taux de sucre moins élevé. les cookies c’est en moyenne 33% de sucre, nous on propose des cookies avec 22% de sucre sans altérer le goût. Les industriels mettent tout simplement trop de sucre, car c’est l’ingrédient qui coûte le moins cher avec pour conséquence de faire rapidement saturer nos palais.

Où et comment sont fabriqués vos produits ? 

Tous nos produits sont fabriqués en France dans différentes régions. On fait fabriquer nos produits sur la base d’un cahier des charges précis : ils sont bio, made in France, sans huile de palme, sucre et cacao sont issus du commerce équitable. 

Pâte à étoile Comète

Pourquoi avoir choisi le bio ? 

C’est avant tout une conviction personnelle, je crois au bio, c’est meilleur pour soi, pour la planète. Il est évident, selon moi, que manger sain passe par le bio. Les produits Comète, ce sont des produits que je consomme donc je n’aurais pas pu créer une marque non bio.  

Pourquoi devrait-on tous consommer bio ? 

Evidemment parce que c’est meilleur pour l'environnement et meilleur pour soi. Si on se penche sur l’agriculture, c’est important de ne pas utiliser de pesticides que ce soit pour la terre ou pour la santé. 

Ok pour le bio, mais si on changeait du tout au tout : vous faites quoi pour limiter votre impact carbone ? 

Pour le pot de pâte à tartiner “la pâte à étoiler”, on a choisi un pot en verre et non en plastique qui permet d’être recyclé. Sur le brownie de l’espace, on a réussi à avoir une barquette en carton, il reste un film plastique mais on a pu éliminer le maximum. 

Sur les Cookimetes, on s’est fixé pour objectif en 2020 de pouvoir proposer une barquette recyclable. On n’a pas pu le faire avant pour des soucis de casse, les cookies c’est fragile. Le film plastique, on ne pourra pas l’éliminer pour l’instant malgré toute la volonté du monde. Le monde agro-alimentaire est soumis à des règles d’hygiène, le film plastique est une barrière contre les bactéries. Malheureusement le zéro plastique ne sera pas possible, mais on travaille constamment sur des solutions pour des emballages plus éco-responsables. 

Enfin pour nos matières premières comme le cacao ou le sucre, on s’engage à ne pas les faire voyager par avion. Ces ingrédients viennent donc en bateau, ça prend un peu plus de temps.

Qu’est ce qui vous rend fier ? 

De pouvoir proposer des produits qui restent gourmands mais avec moins de sucre. Quand on sait qu’il y a du sucre partout et que de nombreuses maladies y sont liées... Bref je suis fière d’avoir réussi à trouver une solution sans avoir eu à faire de compromis sur le goût. 

C’est quoi votre combat ?

Attention, je ne suis pas anti sucre mais c’est la surconsommation de sucre qui me pose problème. En moyenne, un Français consomme 75 grammes de sucre par jour alors que l’OMS recommande 25 grammes. Il y en partout ! On parle souvent des sucres cachés mais à la rigueur ce sont des petits doses, ce ne sont pas eux qui font exploser le compteur. Une pâte à tartiner est composée à 51% de sucre, soit la moitié du pot ! La pâte à étoiler que je propose affiche 33% de sucre. 

À quoi rêvez-vous pour l’avenir ? 

Je rêve d’un monde où l’alimentation serait plus saine tout en restant un plaisir. Je trouve qu’aujourd’hui la nourriture est devenue stressante, on ne sait plus ce qu’on peut manger, ce à quoi on a le droit, l’alimentation est très anxiogène. 

Dans ce monde, les industriels prendraient leurs responsabilités car tout ne peut pas reposer sur les épaules des consommateurs. J’étais à un salon, il y a peu et il y avait du plastique partout ! C’est ridicule de culpabiliser le consommateur sur un sujet comme les pailles en plastique, on embête le consommateur avec des petites choses même si la prise de conscience actuelle est nécessaire, car elle fait bouger les lignes. En soit, c’est aux industriels comme par exemple Nutella sur la déforestation, de prendre leurs responsabilités. 

Cookie Comète

Qu’est ce que vous aimeriez transmettre aux générations futures ? 

Le plaisir de l’alimentation et la « gourmandise », une alimentation plus positive où il ne faudrait pas trop se prendre la tête. On pourra y arriver que si les industriels prennent cette responsabilité afin que les consommateurs n’aient plus à se méfier de tous les produits. 

C’est tout simple ! 3 mots pour décrire votre marque ? 

Bio, gourmande, moins sucrée !

C’est quoi votre produit chouchou ? 

Les Cookimetes, parce que c’est vraiment mon petit plaisir à moi pour la pause goûter.

Un petit tip pour utiliser vos produits ? 

Je dirais que le mieux pour les déguster c’est quand ils sont partagés, quand on est plusieurs autour de la table. Sinon, ça reste un classique mais la pâte à étoiler c’est meilleur avec les crêpes. 

Un petit truc à partager ? 

Le documentaire australien “Sugarland” de Damon Gameau. En France, le livre “Zéro Sucre” de la journaliste Danielle Gerkens qui travaille pour Elle Magazine et qui a testé une alimentation sans sucre pendant une année entière. 

Coffret Noël Comète