Cinq conseils pour une déco de Noël responsable

Qui dit Noël, dit aussi cadeaux, décoration, bons repas conviviaux, moments en famille... Et pour profiter à fond, quoi de mieux que d’organiser des activités ludiques pour décorer votre maison et votre sapin ? Dans cet article, vous trouverez cinq astuces faciles pour faire une déco de fête respectueuse de l’environnement.

 

1. On choisit un sapin écologique

À l’approche de Noël, qui ne rêve pas d’un sapin majestueux, trônant dans le salon, attendant les cadeaux qui viendront l’entourer pour le plaisir des petits comme des plus grands ? C’est pour honorer cette tradition, qu’en France, 7 millions de familles ont installé un sapin chez eux en 2018. Mais un sapin ne se choisit pas au hasard si l’on veut consommer responsable.… Alors entre sapin artificiel, sapin naturel et sapin bio, on vous donne toutes les infos pour choisir le sapin idéal, celui avec l’impact environnemental le moins élevé.  

 

1.1 Opter pour un sapin naturel éco-responsable 

On pourrait se dire que les sapins artificiels valent mieux que les sapins naturels puisqu’ils limitent la déforestation et pourtant... Ces sapins étant faits à partir de plastique, ils contiennent des dérivés de pétrole, très polluants, et sont, la plupart du temps, importés d’Asie… Ils n’ont donc rien d’écolo ! Une étude canadienne indique qu’il faudrait les réutiliser pendant au moins 20 ans pour qu’ils deviennent la meilleure option de sapin en terme de bilan carbone or, ils sont en moyenne renouvelés tous les trois ans, et ne se recyclent pas. Si toutefois, vous optiez pour ce type de sapin, choisissez-en un de qualité pour le faire durer le plus longtemps.

 

Sapins

 

Les sapins de Noël naturels sont aujourd’hui les plus plébiscités par les Français puisqu’ils représentent 84% des sapins vendus. Il existe deux principales variétés : 

  • le Nordmann, (le plus vendu) résistant, il conserve ses aiguilles plus longtemps
  • l’Epicea qui perd plus rapidement ses aiguilles mais embaume toute la maison d’une douce odeur de résine.  

 

La majorité de sapins sont aujourd’hui cultivés (et non arrachés en forêt comme on pourrait parfois le penser) mais il faudra être patient et attendre 10 ans pour pouvoir couper un sapin et le vendre. Ils sont généralement plantés sur des sols inexploitables pour l’agriculture ordinaire car trop acides. Pendant tout leur cycle de vie, les sapins vont stabiliser les sols et prévenir les risques d'inondation. En France, ils créent aussi de nombreux emplois : au total plus de 800 producteurs et plus de 1000 saisonniers ! Compostables, ils font, après les fêtes, un très bon engrais et limitent donc la production de déchets.  

Si une grande majorité de sapins vendus en France sont cultivés sur le territoire, certains Nordmann viennent parfois des pays de l’Est ou du Danemark. On essaie donc au maximum de privilégier les circuits-courts.

Par ailleurs, la culture de sapins utilise souvent des pesticides qui viennent ensuite polluer les nappes phréatiques. On privilégie donc des sapins issus de l’agriculture raisonnée, facilement identifiables grâce aux certifications Plante Bleue ou Fleurs de France. Des producteurs comme France Sapin Bio, vont encore plus loin dans leur démarche et proposent des sapins labellisés bio, respectueux de l’environnement et cultivés en France. Vous pouvez aussi trouvez des sapins bio à bas prix lors des ventes Plantes pour tous qui s’organisent régulièrement dans les grandes villes de France.  

Enfin, pour ceux qui voudraient aller encore plus loin, le site Treezmas propose d’adopter un sapin en pot (donc pas coupé) à la location qu’il faudra restituer au vendeur après les fêtes. 

Pour un sapin naturel de type Epicea comptez en moyenne une vingtaine d’euros ; pour un Nordmann environ une trentaine d’euros.

Pour des sapins éco-responsables et labellisés bio d’un mètre, comptez environ 50€.

Pour un sapin Treezmas, les offres vont de 15 euros à 95 euros selon la taille

 

1.2 Fabriquer son propre sapin 

Une bonne alternative aux sapins naturels peut être de fabriquer son propre sapin, une solution écologique qui permet d’optimiser l’espace tout en faisant des économies. C’est aussi l’occasion parfaite de laisser parler sa créativité en organisant un atelier ludique en famille.

Nous, on adore le sapin mural en papier ! Une solution qui  permet de recycler de vieux journaux, brouillons, cartons… tout en créant un sapin très original !  

Sapin Homemade

 Photo : par Homestolove

Si vous voulez le personnaliser vous pouvez peindre les feuilles ou ajoutez des formes que vous aurez préalablement découpées dans du papier (étoiles, boules de Noël, personnages... ). Tadam ! On a un sapin design, original, écologique et qui ne prend pas de place du tout. Une chose est sûre, aucun de vos amis n’aura le même !

 

2. On recycle, pour une déco originale 

 

2.1 Réutiliser ses cartons d’emballage

Noël, c’est aussi l’occasion de recycler ses cartons La Fourche et de proposer des ateliers à toute la famille. Par exemple, on peut fabriquer de très belles boules, étoiles, flocons ou animaux de Noël en un clin d’oeil mais le mieux, c’est encore de laisser libre court à son imagination !

Pour cela, rien de plus simple. On dessine des formes à l’aide de pochoirs ou de moules à biscuits sur un carton posé à plat puis on les découpe à l’aide de ciseaux. Peignez et décorez vos formes comme vous en avez envie puis percez un petit trou à l’aide d’une aiguille. Utilisez de la ficelle ou un morceau de tissu pour les fixer sur le sapin.

 

Boule de Noël - DIY

 Photo : Andrew McCaul

Avec du carton gaufré, comme ceux qui protègent vos produits en verre dans vos colis La Fourche, vous pouvez faire de très beaux photophores pour vos bougies. Les reliefs ajourés laisseront passer une très belle lumière et créeront une ambiance chaleureuse et cosy dans votre salon. La réalisation, en seulement deux étapes, est extrêmement simple : il suffit de prendre une bougie chauffe-plat, de la placer dans un récipient en verre et d’entourer ce dernier avec le carton gaufré que l’on vient fixer avec un point de colle.  

 

Photophore Carton gaufré Photo : Marie Claire

2.2 Réutiliser des bouchons de liège

Les bouchons de liège sont de parfaits éléments de déco responsable !  Simplement positionnés dans une cloche en verre avec une guirlande lumineuse, ils apportent déjà du cachet et de l’authenticité à une décoration de table.

Vous pouvez aussi fabriquer un objet décoratif plus élaboré en collant les bouchons de liège entre eux. De cette manière, créez de superbes sculptures en laissant aller votre imagination  : étoiles, sapins, couronnes… on peut même créer de petits personnages si on est un peu plus habile.  

 

Sculpture étoile bouchon de liège

 

Étoile en bouchons de liège :  

  • Préparez une centaine de bouchons de liège (et oui il va falloir en boire du vin !)
  • Versez de la colle blanche liquide dans un récipient 
  • Placez des paillettes par couleur dans des petits récipients 
  • Trempez le bout des bouchons dans la colle, puis dans un récipient de paillettes 
  • Patientez quelques minutes pour laisser sécher 
  • Tracez les contours d’une étoile sur une grande feuille et positionnez les bouchons à l’intérieur pour donner sa forme à la sculpture 
  • Collez les bouchons entre eux 
  • Laissez sécher plusieurs heures

      Et le tour est joué ! Vous obtenez une sculpture originale que l’on peut garder plusieurs années. 

       

      2.3 Réutiliser les pots de confiture 

      Les pots de confiture et tout autres bocaux en verre aussi se conservent et peuvent faire de très jolis bougeoirs ou cloches. Dedans, vous pouvez y mettre du sable, de la farine, des épices, des pommes de pin, des glands…  

      En plaçant, de l’eau à l’intérieur, vous pouvez aussi faire de beaux bougeoirs. Il vous suffit d’ajouter du colorant, quelques épines de sapin, des fruits… Et votre bougie flotte dans un bougeoir original fait maison ! Si vous voulez personnaliser un peu plus votre bougeoir placez un joli ruban tout autour. Simple, rapide, il participe à créer une ambiance feutrée dans la maison. 


      Bougeoir DIY

      Photo : Homepolish

      3. On préfère ce qui est naturel 

      La déco la plus jolie n’est pas toujours celle qu’on achète... La nature nous offre de multiples possibilités de déco responsable. Il suffit parfois de se baisser pour la ramasser au pied des arbres ou alors de fouiller un peu dans nos placards ! 

       

      3.1 Trouver sa déco en forêt 

      En famille, on profite d’une balade en forêt conviviale pour ramasser tout ce qu’on trouve et qui nous plait : bouts de bois, mousse, feuilles mortes, pommes de pin, glands, marrons… autant d’éléments qui, dans des bocaux en verre ou en centre de table raviront les amoureux de la nature.  

      Et, pour les plus créatifs d’entre vous, pensez à customiser vos éléments ! Avec un peu de peinture, on décore les pommes de pin qu’on vient accrocher au sapin. Peints en doré ou en argent, et placés dans des pots de confiture, les glands deviennent également de jolis éléments de bougeoir.  

       

      Eléments de la forêt

      3.2 Utiliser ce que l'on trouve dans nos placards comme déco

      Une orange, un citron… Les fruits séchés peuvent être des jolies suspensions colorées sur un sapin. Pour ça, il suffit de les découper en fines tranches et de les faire sécher au four à 75°, deux heures de chaque côté. Il ne reste alors plus qu’à les fixer aux branches du sapin à l’aide de fils de couleurs.  

       

      Boule de neige DIY - fruits

       Photo : Michel Arnaud

      Enfin, le blanc de meudon, poudre naturelle que l’on utilise notamment pour faire briller les couverts, fait une très bonne neige artificielle, moins dangereuse et plus écologique que celle qu’on trouve dans le commerce tout en étant aussi réaliste :

    • Mélangez avec un fouet un peu de blanc de meudon et de l’eau pour obtenir un liquide homogène
    • Versez le mélange dans un vaporisateur 
    • Vaporisez le contenu sur votre sapin ou sur vos fenêtres
    • Laissez sécher
      • Et voilà, votre sapin est désormais tout blanc et votre salon a des airs de montagne qu’on aime tant !  

         

        4. On renoue avec les recettes déco de nos grand-mères   

        Nos grands-mères regorgent d’astuces dans tous les domaines : santé, beauté, cuisine alors on va encore un peu plus loin et on leur pique leurs astuces déco.

         

        4.1 Tricoter sa déco 

        Rien d’étonnant et pourtant… La déco se tricote aussi. Avec de la laine et des aiguilles, on peut faire plein de choses : pour la cheminée, on tricote les fameuses chaussettes de Noël, on fait des petits bonnets de Père Noël à placer sur le sapin, on tricote un centre de table coloré… Autant d’idées auxquelles on ne pense pas forcément mais qui contribuent à rendre notre déco incomparable.

         

        4.2 Faire un atelier pâte à sel 

        Si la pâte à sel est une activité ludique à partager avec ses enfants, c’est aussi un bon moyen de créer une déco de Noël homemade. On fait la pâte, on crée de petits personnages (Pères Noël, lutins…) et autres formes (flocons, étoiles…), on fait cuire et on peint. Si vous souhaitez vous inspirer, il existe plein de modèles sur Internet. 

         

        Atelier ludique

          Recette de pâte à sel :  

      • Dans un saladier, versez un verre de sel et deux verres de farine
      • Mélangez avec les mains le sel et la farine
      • Ajoutez un verre d'eau tiède
      • Malaxez avec les doigts jusqu'à obtenir votre pâte à sel
      • Modelez la pâte à votre guise
      • Laissez sécher au moins 12h (pas plus de 2 jours sinon la pâte deviendra friable à la cuisson)
      • Faites cuire vos créations au four, entre 75° et 110°, et surveillez leur cuisson (selon l’élasticité de la pâte la cuisson sera plus ou moins rapide)
      • Laissez refroidir plusieurs heures
      • Peignez les figurines selon vos inspirations
      •   Cette activité vous permettra de passer un moment précieux avec vos enfants tout en stimulant leur créativité.

         

        5. On opte pour une déco qui dure 

         

        5.1 Oublier la vaisselle qui se jette

        Rien de nouveau, vous le savez, le plastique est en grande partie responsable de la pollution. Seulement 25% des plastiques se recyclent, le reste vient polluer la nature et met des dizaines, voire même des centaines d’années à se décomposer. Si des mesures sont en train d’être prises pour limiter la production de plastique à usage unique (sacs en plastiques, couverts et vaisselles en plastiques…) nous pouvons d’ores et déjà bannir ces objets de nos réceptions.   

        Sur la table, on opte donc pour une vaisselle traditionnelle plutôt que des assiettes et verres en plastique. Et on remplace nos serviettes en papier en créant, ou en achetant, des serviettes en tissu que l’on réutilisera par la suite.

        Pour les plus petits budgets, qui souhaitent malgré tout avoir une vaisselle spéciale pour l’occasion, on en trouve à petit prix en brocantes, par exemple. On hésite pas à flâner sur Leboncoin et chez Emmaüs. Et pour les plus créatifs qui souhaitent avoir une vaisselle personnalisée, on peut même peindre sur des assiettes aux fonds unis grâce à des peintures adaptées.  

         

        5.2 Favoriser le "Made in france"

        Et pour tout ce qui ne peut être fabriqué par soi-même, on mise sur des marques et artisans “made in France” qui vendent des produits de qualité. Comme par exemple, les nappes et serviettes Le Jacquard Français fabriquées dans les Vosges ou des boules de Noël La Tallec Porcelaine qu’on adore !

        On n'hésite pas à se rendre dans les marchés de Noël des villes les plus proches de chez nous. On y trouve souvent des stands de petits artisans et fabricants du coin qui nous parlent directement de leurs produits. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux objets auxquels on n’aurait peut-être même pas pensé. 

        Sinon, on peut toujours se rendre sur des sites comme Etsy qui proposent des objets faits main, vintages, personnalisés et souvent uniques : on est presque sûr d’y trouver son bonheur !

        En faisant cela, on privilégie le commerce local et on limite l’émission de carbone dû à l’importation. On soutient les commerçants français et on investit dans des objets que l’on gardera longtemps pour limiter nos déchets.